Le Domaine

familial, mariant tradition et modernité

Notre cave

La Cave… une écoconstruction qui s'intègre le plus respectueusement possible dans son milieu :

  • matériaux nobles
  • architecture bioclimatique
  • énergies renouvelables
  • éclairage naturel
  • inertie thermique
  • aération naturelle

D'une capacité totale de 50'000 litres, la plus grande partie de la cave est en acier émaillé ce qui est favorable à l'élaboration de nos vins. De même qu'un chai à barrique qui nous permet l'élevage de nos vins rouge.

L'élaboration de nos vins blancs se fait avec des fermentations lentes ; nous laissons les vins se faire tout seuls, tout en les surveillant comme un enfant. Si l'enfant ne donne pas le besoin de le chahuter, nous le laissons sur ses lies ce qui lui confère harmonie et fraîcheur.

L'élaboration de nos vins rouges se fait par des cuvages adaptés à la maturité des raisins, dans l'optique d'avoir des vins avec des tanins soyeux qui se gardent dans le temps.

En conclusion, nos vins sont vinifiés le plus naturellement possible, en limitant les interventions et l'ajout de soufre.

  • La cuverie de la Cave Dupuis
  • Christian Dupuis, devant ses barriques
  • Christian Dupuis, maître-caviste

Une sélection high-tech : la sélection d'Agroscope

 

Le centre d'Agroscope se bat pour mettre dans nos assiettes et nos verres des aliments sûrs et savoureux, pour préserver un environnement sain et pour soutenir une agriculture innovante et compétitive.

Le programme de sélection d'Agroscope pour obtenir un cépage résistant aux maladies a généré des milliers de descendants, tous des individus à génotype unique, triés dans un premier temps en fonction de leurs caractéristiques de résistance. À chaque croisement, 3 à 5 % seulement des descendants font preuve d'une résistance suffisante. Pour gagner du temps et cibler à coup sûr, Agrosocope a développé des marqueurs biochimiques de résistance pour permettre de détecter, l'année même du semis, les candidats intéressants. Les génotypes résistants au mildiou synthétisent des substances très toxiques pour ce pathogène comme les viniférines, dérivées du resvératrol. En outre, ces composés possèdent des propriétés antioxydantes qui se retrouvent dans le vin.