Le Domaine

familial, mariant tradition et modernité

Nos cépages

Cépage blanc : le chasselas

Cultivé dès le Moyen Âge par les moines cisterciens, le chasselas trouverait son origine dans le Dézaley. Il est le cépage blanc le plus répandu de la Suisse en général et de la Suisse romande en particulier. Depuis, il a voyagé en Europe mais reste bien le roi des cépages pour notre bonne vieille Confédération, ce qui nous permet d'affirmer que le vin issu de notre chasselas est une spécialité mondiale à part entière 

Très sensible à la nature du sol dans lequel il pousse, le chasselas est un cépage qui, mieux qu'aucun autre, sait restituer le terroir dans le vin. Pour cette raison, nos trois vins issus du chasselas ont chacun une vinification adaptée à chaque parcelle sur laquelle la vigne grandit.

Cépages rouges

Le gamay, le pinot noir, le gamaret et le divico sont les quatre autres cépages cultivés sur notre domaine.

Le gamay est originaire de Saône-et-Loire et du Rhône. Il est le cépage du beaujolais. Il se caractérise par un fruité toujours généreux. Il donne des vins faciles, spontanés et digestes, des vins de tous les jours.

Le pinot noir est originaire de la Bourgogne. Il aime les climats tempérés, pas trop chauds, et a besoin de calcaire pour révéler son fruité légendaire. C'est un cépage très exigeant pour le vigneron, car il ne pardonne pas la moindre faute. En revanche, quand il est réussi, il donne les vins rouges les plus sensuels et les plus complexes qui soient.

Le gamaret est un nouveau cépage suisse. Il a été créé par croisement entre le gamay rouge et le reichensteiner, un cépage blanc allemand. Le résultat est étonnant : ce cépage a la particularité de donner des vins rouges qui ont beaucoup de couleur et avouent un tempérament méridional avec des arômes épicés et des tanins généreux.

Le divico est issu d'ancêtres cosmopolites : ce nouveau cépage, longtemps appelé par son nom de code « IRAC 2091 », est le fruit d'un croisement entre le gamaret et le bronner. Résultat du travail d'Agroscope et de l'Institut de Freiburg (D), le cépage est porteur des gènes de résistance au mildiou et à l'oïdium. Ces gênes sont eux-mêmes issus de vignes sauvages américaines et asiatiques sélectionnées puis croisées avec des variétés européennes. Le divico est destiné à améliorer les aspects qualitatifs du vin.

En savoir +

Une sélection high-tech : la sélection d'Agroscope

 

Le centre d'Agroscope se bat pour mettre dans nos assiettes et nos verres des aliments sûrs et savoureux, pour préserver un environnement sain et pour soutenir une agriculture innovante et compétitive.

Le programme de sélection d'Agroscope pour obtenir un cépage résistant aux maladies a généré des milliers de descendants, tous des individus à génotype unique, triés dans un premier temps en fonction de leurs caractéristiques de résistance. À chaque croisement, 3 à 5 % seulement des descendants font preuve d'une résistance suffisante. Pour gagner du temps et cibler à coup sûr, Agrosocope a développé des marqueurs biochimiques de résistance pour permettre de détecter, l'année même du semis, les candidats intéressants. Les génotypes résistants au mildiou synthétisent des substances très toxiques pour ce pathogène comme les viniférines, dérivées du resvératrol. En outre, ces composés possèdent des propriétés antioxydantes qui se retrouvent dans le vin.